Des créations de postes plutôt que le Grand Emprunt ! Mardi 1 juin à 14 heures place de la Sorbonne

, par Fabrice

Le mardi 1 juin, au moment où le gouvernement annonce la rigueur pour tous les salariés, aggrave la pénurie pour le service public d’enseignement supérieur et de recherche et confirme des suppressions d’emploi dans l’ensemble de la Fonction Publique, Valérie Pécresse présente officiellement l’opération Grand Emprunt, au Ministère, au lieu de la Sorbonne comme annoncé précédemment.

Le grand emprunt n’empêchera pas la rigueur ni les suppressions d’emplois dans la recherche publique et l’enseignement supérieur. La baisse générale des crédits de fonctionnement servira à payer les intérêts du grand emprunt. Le Grand Emprunt accélérera le développement d’un inacceptable système universitaire à deux vitesses. Mais même les universités qui bénéficieront des financements du grand emprunt seront fragilisées par l’obligation de passer par des partenariats public-privé.

Les organisations signataires appellent les étudiants et les personnels de la recherche et des universités parisiennes à se rassembler le mardi 1 juin à 14 heures place de la Sorbonne.

Au moment où des dizaines de milliers de salariés précaires, enseignants, chercheurs, ingénieurs, techniciens, administratifs, assurent le fonctionnement des laboratoires et des services, où le gouvernement encourage le développement du Crédit Impôt Recherche et des projets financés par l’ANR, générateurs de précarité, nous rappellerons à la ministre que nous exigeons des créations de postes de fonctionnaires pour permettre la résorption de cette précarité massive. En lieu et place du grand emprunt, nous exigeons des emplois et des financements pérennes en quantité suffisante pour l’ensemble des universités et des organismes de recherche.

Signataires :
FSU (SNCS- SNESUP- SNEP - SNASUB) - CGT (SNTRS – FERC’Sup) – UNSA (Sup’Recherche-SNPTES) - SGEN-CFDT Recherche EPST – Solidaires (SUD Recherche EPST- SUD Education – SUD Etudiant) – CFTC Recherche - SLR – SLU - UNEF.